Les Havres Gris

espace de discussion et d'échange sur la spiritualité, littérature et culture associées
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Terry Pratchet

Aller en bas 
AuteurMessage
San

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 35
Localisation : Un peu par là

MessageSujet: Terry Pratchet   Jeu 6 Déc - 11:26

Pour ceux qui aiment l'humour anglais, j'ai personnellement rit à gorge déployée en lisant ses livres, et le fantastique tordu et remis au goût du jour, je vous le conseille vivement!


Quelques préfaces :

- Il existe une malédiction qui dit : "Puisses-tu vivre des moments passionnants."
- Selon le philosophe Ly Tin Wheedle, on trouve le chaos en plus grande abondance partout où l'on recherche l'ordre. Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé.


Les petits dieux

- Les dieux ne sont pas de grans amateurs de l'introspection. Ça n'a jamais compté parmi leurs traits dominants. La capacité de cajoler, menacer et terrifier a toujours suffisamment fonctionné. Quand on peut raser des cités entières à sa fantaisie, on a rarement besoin de pratiquer la réflexion dans le calme et de voir les choses du point de vue d'autrui.

- La voix qui allait devenir Om attendit. C'est au soir du deuxième jour qu'elle fit peur à une perdrix qui nichait près de la crevasse et qui s'envola au moment où le berger passait dans les parages. Ça ne valait pas grand chose comme miracle, mais il suffit au berger. Il érigea un cain de pierre à côté de la crevasse et y amena tout son troupeau dès le lendemain. Puis, dans la chaleur de l'après-midi, il s'allongea pour dormir... et Om lui parla dans sa tête. Trois semaines plus tard le berger mourut lapidé par les prêtres d'Ur-Gilash, à l'époque dieu en chef du pays. Mais c'était trop tard. Om comptait déjà une centaine d'adeptes et leur nombre grandissait... A moins de deux kilomètres du berger et de son troupeau, il y avait un chevrier avec le sien. Un simple hasard de microgéographie avait voulu que le premier a entendre la voix de Om fut un berger et non un chevrier. L'un et l'autre ont des conceptions différentes du monde, et toute l'histoire aurait pu s'en trouver changée. Car le mouton est stupide et il faut le pousser. Alors que la chèvre est intelligente et il faut la mener.


Le Père Porcher

(La Mort est présente dans tous les livres de Pratchet, un squelette avec sa faux qui essaye de comprendre les hommes. Suzanne, la petite-fille de la Mort(oui oui), vient à peu de choses près de sauver le monde. La Mort parle toujours en majuscules et on dit "lui" quand on en parle.)

- JE VAIS TE RAMENER, proposa la Mort au bout d'un moment?
- Merci. Maintenant... dis moi...
- QU'EST CE QUI SE SERAIT PASSE SI TU NE L'AVAIS PAS SAUVE?
- Oui! Le soleil se serait levé tout de même, hein?
- NON.
- Oh, allez! Tu ne vas pas me faire croire ça. C'est une nécessité astronomique.
- LE SOLEIL NE SE SERAIT PAS LEVÉ.
Elle se tourna vers lui. "La nuit a été longue, grand-père! Je suis fatiguée et j'ai besoin d'un bain! Pas de sottises!
- LE SOLEIL NE SE SERAIT PAS LEVÉ.
- Ah bon? Et qu'est ce qui se serait passé ensuite, je te prie?
- UNE BOULE DE GAZ ENFLAMMÉE AURAIT TOUT BONNEMENT ILLUMINE LE MONDE."
Ils marchèrent un moment en silence.
- Ah, fit Suzanne d'une voix monocorde. Du boniment. Je t'aurais cru moins imaginatif que ça.
- JE N'AI PAS UN SOU D'IMAGINATION. CE SONT LES HOMMES QUI VIVENT DANS LE BONIMENT.
- D'accord. Je ne suis pas demeurée. Tu dis que les hommes ont besoin... d'imaginaire pour rendre la vie plus supportable.
- AH BON? COMME UN GENRE DE PILULE ROSE? NON. LES HOMMES ONT BESOIN D'IMAGINAIRE POUR ETRE HUMAIN. A LA CONJONCTION DE L'ANGE DÉCHU ET DU SINGE DEBOUT.
- Le Père Porcher? Les fées des dents? Les petites...
- OUI. UNE MISE EN TRAIN. IL FAUT COMMENCER PAR APPRENDRE A CROIRE AUX PETITS MENSONGES.
- Et alors on peut croire aux gros?
- OUI. LA JUSTICE. LA PITIÉ. LE DEVOIR, CES CHOSES LA.
- Ça n'a rien à voir!
- TU CROIS? ALORS PRENDS L'UNIVERS, RÉDUIS-LE EN POUDRE TRÈS FINE, PASSE CETTE POUDRE AU TAMIS LE PLUS SERRE ET ENSUITE MONTRE MOI UN SEUL ATOME DE JUSTICE, UNE SEULE MOLÉCULE DE PITIÉ ET POURTANT..." La mort agita la mains. "ET POURTANT LES HOMMES AGISSENT COMME S'IL EXISTAIT UN ORDRE IDÉAL DANS LE MONDE, COMME S'IL Y AVAIT DANS L'UNIVERS UN... UN ÉTALON DU BIEN A L'AUNE DUQUEL ON POURRAIT JUGER.
- Oui mais ils sont bien obligés de croire ça, sinon à quoi bon.
- C'EST BIEN CE QUE JE DIS." Elle essaya d'assembler ses idées.
" IL Y A QUELQUE PART DEUX GALAXIES QUI SONT EN COLLISION DEPUIS UN MILLIONS D'ANNÉES, dit la Mort à brûle-pourpoint. N'ESSAYE PAS DE ME DIRE, A MOI, QUE C'EST BIEN.
- Oui, mais personne ne s'en préoccupe" fit Suzanne.
-EXACT. DES ÉTOILES EXPLOSENT, DES MONDES SE PERCUTENT, IL N'EXISTE POUR AINSI DIRE AUCUNE RÉGION DE L'UNIVERS OU L'HOMME PUISSE VIVRE SANS FINIR GELÉ OU GRILLE, ET POURTANT IL TROUVE QU''UN LIT, C'EST UNE CHOSE NORMALE. VOILA UN TALENT DES PLUS ÉTONNANTS.
- Un talent?
- OH, OUI. UNE FORME TRÈS PARTICULIERE DE BÊTISE. L'HOMME S'IMAGINE AVOIR TOUT L'UNIVERS DANS SA TÊTE.
- Tu nous prends pour des fous" Dit Suzanne.
" NON. VOUS AVEZ BESOIN DE CROIRE EN DES CHOSES QUI NE SONT PAS VRAIES. AUTREMENT, COMMENT POURRAIENT-ELLES ÉVOLUER? fit la Mort en aidant la jeune femme à enfourcher Bigadin.
- Ces montagnes, dit-elle tandis que le cheval s'élevait, ce sont des vraies montagnes ou des espèces d'ombres?
- OUI."
Suzanne sut qu'elle n'obtiendrait pas de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucile
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 08/09/2007
Age : 35
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Terry Pratchet   Dim 9 Déc - 19:07

Ahh Terry Pratchett!
On pourrait douter au premier coup d'oeil qu'il ait sa place ici. C'est vrai que le croisement entre la fantasy et le comique ne prête pas forcément aux spéculations métaphysiques. Mais si!

Chaque livre est un pur bonheur; j'aime particulièrement les questionnements sur ce qu'est la magie, sur les croyances, les monde, etc. J'aime beaucoup mémé ciredutemps, rincevent aussi, mais la Mort est plutôt chouette!

Forcément, comme vous l'avez vu sur les préfaces, il y a un des livres où l'histoire tourne autour de la théorie du chaos, une histoire de papillon...
Dans les petits dieux sinon, j'aime beaucoup l'idée qu'un dieu existe tant qu'il y a de gens pour y croire, et qu'il disparaît à partir du moment où il n'y a plus de croyants. c'est plutôt drôle quand on voit les tribulations des dieux qui n'ont plus qu'un ou deux croyants pour se faire "croire", mais je trouve cela très vrai finalement! L'arbre qui tombe dans la forêt fait-il du bruit s'il n'y a personne pour l'entendre? Est-ce que le monde existe quand on y est plus? Ca se trouve.... Peut-être qu'il y a une personne qui est l'acteur principal et les autres les figurants qui n'existent que le temps de lui dire leur tirade!

quant au monde, c'est un disque (c'est pour ça que la série s'appelle les annales du discque-monde...) soutenu par quatre éléphants qui sont eux-même posé sur une tortue, la grande A-Twin, qui nage dans l'univers. Si on se penche au bord du disque, on peut la voir d'ailleurs...



Je dois avoir un tome si ca intéresse quelqu'un! ca se lit très vite, et c'est très drôle!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havres-gris.1fr1.net
Lucile
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 08/09/2007
Age : 35
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Terry Pratchet   Jeu 20 Déc - 12:02

Quelques passages bonus de "la 8e fille" de Terry Pratchett, pour vous donner un avant-goût:

"Des expressions filtraient jusqu'à sa cachette. "Tissu élémentaire de l'Univers", "mutabilité de la matrice de potentialité". Parfois, il laissait entendre que rien n'existait sans les gens pour le croire et qu'en réalité le monde était là uniquement parce que d'autres gens n'arrêtaient pas de l'imaginer. Mais ensuite il prétendait qu'il y en avait plein d'autres, des mondes, presque tous pareils et qui occupaient tous la même place, séparés par l'épaisseur d'une ombre, si bien que tous les événements possibles trouvaient à se produire quelque part."

"il y avait quelque chose de troublant dans les expressions que Simon employait. La moitié du temps, il avait l'air de dire que le monde n'était guère plus réel qu'une bulle de savon, ou qu'un rêve."

"Simon avait poursuivi son exposé, sur le monde composé d'éléments minuscules dont seule l'absence permettait de constater la présence, des petites boules tournoyntes de néant que la magie pouvait assembler à sa guise pour former des étoiles, des papillons. Tout n'était en fait que du vide"'
.

Voici une illustration d'Eskarina, la fillette héroïne de la 8e fille (ce n'est pas l'illustration du livre, mais elle risque d'évoquer quelque chose à certaine(s) personne(s)!!)



Entre deux aventures de fantasy pure, comment introduire quelques réflexion sur la structure du monde...
Et vous? Ce n'est pas la section débats, mais on peut quand même en discuter! ;-) Quelle est votre conception du monde? Un monde unique, des mondes parallèles, le même monde à des niveaux de perception différents habités par des créatures différentes? Un monde bien réel, un monde de projection mentale, la matrice, un rêve??


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havres-gris.1fr1.net
Lucile
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 08/09/2007
Age : 35
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Terry Pratchet   Dim 23 Déc - 18:13

Une fois n'est pas coutume, cette année la programmation de Noël nous réserve de bonnes surprises! A noter pour ceux qui ne fêtent pas Noël, ou qui sont abonnés aux Noël pénibles avec des membres de leur famille qu'ils fuient, ou tout simplement ceux qui ont de quoi enregistrer...
Trève de bavardages, pour la soirée de Noël, M6 nous propose les contes du Disque-Monde, bien évidemment tirés des Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett! Donc 4 contes d'une heure environ qui reprennent quelques épisodes de la saga... de quoi vous donner envie de les lire, j'espère.
Ces contes sont en fait 4 épisodes de la même histoire, tirée du "Père Porcher", qui est...le Père Noël du Disque Monde! Celui-ci a tout simplement disparu, et la mort décide de le remplacer dans la fameuse distribution de cadeaux. Au final, ça nous fait plutôt un film de 4h, de quoi découvrir largement l'univers de Terry Pratchett.

Voici le résumé du premier épisode et le commentaire de Télérama, of course, avec quelques photos.



Mais qui est donc cette jeune fille s'apprêtant à fouetter quelqu'un??


La veille de Noël, dans l'univers féerique du Disque-Monde, le Père Porcher qui, sur son traîneau tiré par des porcs, fait office de Père Noël, a disparu. La Grande Faucheuse a beau chercher partout, elle ne le trouve pas. L'angoisse monte et on craint le pire. En effet, si les enfants ne reçoivent pas de cadeaux, il n'y aura plus d'espoir dans le Disque-Monde. Même le soleil ne brillera plus. Si elle n'est pas très habituée à descendre dans les cheminées, la Faucheuse décide alors de le remplacer. Elle reçoit une aide inattendue en la personne de Susan, une gouvernante très originale, et des magiciens de l'Université invisible. Le temps presse...


La Faucheuse n'est-elle pas ravissante avec son bonnet rouge? ;-)


Téléfilm (1, 2, 3 et 4/4) de Vadim Jean (GB, 2006). D’après Les Annales du Disque-Monde, le père Porcher de Terry Pratchett. 4 x 52 mn. VF. Inédit. Avec David Jason : Albert. Marc Warren : TeaTime. Michelle Dockery : Susan. David Warner : Lord Downey. Tony Robinson : Vernon Crumley.
Adapter un volume des Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett, facétieux auteur de fantasies britanniques, relève du défi. D’une part, parce que son univers foisonne de mille trouvailles farfelues et de créatures féeriques. D’autre part, parce que des milliers de fans à travers le monde attendent au tournant le scénariste kamikaze qui oserait se frotter à cette œuvre aussi extravagante que monumentale (36 tomes à ce jour), située quelque part entre Tolkien et les Monty Python. Ils seront sans doute surpris, mais pas forcément déçus par l’adaptation de Vadim Jean qui transpose l’univers de Pratchett dans un décor rappelant vaguement l’Angleterre victorienne, et en préserve le savoureux esprit satirique. Quant aux néophytes, ils retrouveront vite quelques repères dans ce conte piquant et ténébreux aux antipodes des « noëleries » dégoulinant de bons sentiments.
Le père Porcher, équivalent du Père Noël, a disparu. Heureusement la Mort veille au grain… Faux costume rouge, hotte et barbe blanche, il (sur le Disque-Monde la mort est un mâle) remplace le père Porcher au pied levé. Susan, sa petite-fille, est quant à elle préoccupée : que va-t-elle raconter aux enfants dont elle s’occupe et qui attendent leurs cadeaux ? Et quelles sont les inquiétantes créatures qui veulent la peau du gros bonhomme rouge ? Réalisation soignée, interprétation convaincante, décors et costumes fastueux, tout participe à faire de ce conte de Noël (pardon, de Porcher) une jolie réussite. Reste à préciser qu’il ne s’adresse pas vraiment aux plus jeunes d’entre nous…
Isabelle Poitte



Bon, le commentaire est plutôt bon, et que la rédactrice de télérama dise qu'il s'adresse davantage à un public adulte qu'enfant n'est pas pour me déplaire. Pratchett, c'est quand même que du second degré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havres-gris.1fr1.net
San

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 35
Localisation : Un peu par là

MessageSujet: Re: Terry Pratchet   Lun 24 Déc - 1:59

Terrible!!!
Ouahou! Merci Mademoiselle Biquette! Je sens que mon Noyel sera plus joyeux. Moi qui avait lu dernièrement que Terry Pratchet ne voulait-pouvait rien mettre à l'écran. Mais comme il le dit lui même, il laisse le Disque Monde vivre sa propre vie.

Le problème, une fois enregistré... c'est que je ne peux pas le regarder à Caen... Hum... Quelqu'un peut me preter un magnétoscope?? Une soirée Terry Pratchet ça tente quelqu'un??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucile
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 08/09/2007
Age : 35
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Terry Pratchet   Lun 24 Déc - 11:31

Clairement, c'est toujours délicat d'adapter un livre en film, d'autant plus avec Terry Pratchett! Est-ce que le second degré passe aussi bien à l'écran? Nous verrons ça... Pour moi, le charme du Disque-Monde tient pour beaucoup de l'écriture de Terry Pratchett, je suis vraiment très curieuse de voir comment le réalisateur va le rendre.
A mon avis, c'est encore plus délicat que pour Harry Potter, La Croisée des Mondes ou même le Seigneur des Anneaux, où il reste une histoire à part entière même quand tu enlèves le style d'écriture par la mise à l'écran (quoique pour Tolkien, n en perd quand même beaucoup). Dans le Disque-Monde, toute l'histoire est mis en relief par le style, savoureux mélange d'i'ronie, de jeux de mots, de cynisme, d'humour. Pour beaucoup, ce sont les réflexions intérieures des personnages qui donnent son relief à l'histoire. Donc à voir...

Sinon, je vais l'enregistrer, mais à Vire évidemment, sur le lecteur de DVD; donc un jour que tu passerais à Vire... Si il est bon, je le mettrai éventuellement sur DVD, comme ça je pourrais te le passer pour le voir à Caen.

Une photo de maître Pratchett:

Rien qu'à sa tête on imagine bien la coloration particulière de ses livres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havres-gris.1fr1.net
Lucile
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 08/09/2007
Age : 35
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Terry Pratchet   Lun 24 Déc - 18:44

Au fait, c'est Kamui qui m'a tuyauté pour les Contes, merci beaucoup!

Et bonnes fêtes de Noël à tous!


"OWH OWH OWH" comme dirait la Mort remplacant le Père Porcher.

Et une super idée de cadeau pour ceux qui n'ont pas d'idée: la Grande A-Tuin elle-même qui porte le Disque-Monde!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havres-gris.1fr1.net
pelote

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 02/10/2007
Age : 37
Localisation : caen

MessageSujet: Re: Terry Pratchet   Sam 5 Jan - 23:34

J'ai enregistré ce téléfilm.

Il est vraiment bien fait, j'ai beaucoup aimé. C'est vrai que je n'ai pas lu l'original donc je ne risquais pas d'être déçue mais il n'empêche que c'était un bon téléfilm.
Bien tourné, de bons acteurs rendant bien un esprit décalé qu'on peut sentir dans ce genre d'écriture pleine d'humour. Malgrès le petit budget les costumes et décors étaient sympa. Bref ça donne envie de se plonger dans les livres de pratchett du moins pour quelqu'un qui ne connait pas les livres.

Je vous laisse dire votre avis sur la fidélité par rapport au livre mais en tous cas j'ai beaucoup rit en le regardant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucile
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 08/09/2007
Age : 35
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Terry Pratchet   Jeu 10 Jan - 13:37

J'ai enfin regardé les Contes du Disque-Monde. J'ai beaucoup aimé, le scénariste est resté très fidèe à l'histoire. Par contre j'ai déploré le manque de rythme, à mon avis il aurait été mieux d'en faire un film de 2h au rythem plus soutenu plutôt que 4 épisodes.

Il y a beaucoup de choses qui m'ont amusée, comme le "oh oh oh" de la Mort, ou la nouvelle fin que Susanne donne à Jack et le haricot magique:

"Et c'est ainsi que Jack coupa ce qui étit la dernière branche de haricot au monde, ajoutant le meutre et le terrorisme écologique au vol, à l'incitation et à la violation de prorpiété déjà mentionnés. Et tous les enfants géants vécurent sans papa. Mais il résussit à s'en sortir et il vécu parfaitement heureux sans le moindre sentiment de culpabilité pour ce qu'il avait fait. Ce qui prouve qu'on est pardonné pour presque tout ce qu'on a pu faire quand on est un héros. Personne ne vient vous poser des questions dérangeantes"

J'avoue que je voyais pas Jack comme ça! je passe sur le père Porcher qui est en fait un sanglier, qui habite dans le chateau des ossements et dont le traineaux est tiré à juste titre par des porcs! Je passe sur la minuscule mort aux Rats qui emmène au paradis des rats les souris prises dans les pièges.

un autre passage qui m'a fait rire, c'est quand l'homme de main de la Mort déguisé en lutin dit à la Mort déguisée en Père Porcher que les enfants la regarde avec un mélange de peur et d'admiration, qu'ils ne savent pas s'ils doivent rire, pleurer ou faire dans leur culotte, et que la Mort réplique que c'est cela, la croyance.

Ce qui tombe très bien aussi, c'est que le passage que nous a donné San est exactement celui qui arrive quasiment à la fin de l'histoire, sur la nécessité de croire en de petits mensonges quand on est enfant (le Père Porcher, la fée des dents) pour pouvoir croire en des grands quand on est adultes (la justice, la vérité, etc.).

Je vous conseille de les lire, l'adaptation cinématographique ne pouvant pas rendre l'humour noir, l'écriture acerbe de l'auteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havres-gris.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terry Pratchet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Terry Pratchet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Disque-Monde et Terry Pratchett
» Connaissez-vous Terry Pratchett ?
» le peuple du tapis de Terry Pratchett
» Docteur Terry Wahls
» Le projet de brûler un Coran déchaîne les passions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Havres Gris :: médias :: livres, magazines-
Sauter vers: