Les Havres Gris

espace de discussion et d'échange sur la spiritualité, littérature et culture associées
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La résonance

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucile
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 08/09/2007
Age : 35
Localisation : ici

MessageSujet: La résonance   Dim 17 Fév - 14:32

Voici un texte pas mal que j'ai trouvé, qui parle plus de "résonances" que de "synchronicités", mais il y a beaucoup de choses qui s'en approchent avec une ouverture sur des phénomènes similaires.

"Vous regardez quelqu'un de dos dans la rue. L'autre se retourne. Comme si votre regard l'avait touché. Vous pensez à un ami lointain. On sonne. C'est lui. Un savant apporte une invention au bureau des brevets. deux autres personnes ont déposé la même trouvaille avant lui. L'idée "était ans l'air". A chaque fois, un lien subtil et invisible a mis les êtres en résonance. On pourrait multiplier les exemples. La guerre qui tonne au loin ronge insidieusement le coeur de ceux qui croient vivre "en paix". Inversement, s'il est vrai que la prière a un sens, n'est-ce pas aussi grâce à une résonance?

Réminiscence, intuition, correspondances...dès qu'on y réfléchit trente secondes, la résonance est partout. Les Anciens l'avaient bien senti qui, à l'instar des sages chinois, savaient déceler en quoi "lorsque le vent d'est se lève, le vin fermente" ou "quand une baleine meurt, des comètes font leur apparition". A force d'observer le monde tranquille où se déroulaient leurs existences, ils avaient fini par deviner les liens invisibles qui attachent les phénomènes entre eux dans des chaînes sans fin. Mais dans le monde de fou où nous vivons aujourd'hui avons-nous la moindre chance de démêler l'écheveau des milliards de résonances qui mènent nos vies de plus en plus interactives? Il faudrait pourtant que nous y parvenions, sans quoi toute prétention à la liberté risquerait de s'avérer illusoire.



Nous disposons d'outils faciles et explicites pour nous aider à comprendre, par exemple, qu'une radio ou une télévision ne peuvent recevoir d'émission qu'à condition de résonner avec le champ électromagnétique de l'émetteur. Les physiciens vous diront qu'il est tout à fait normal de retrouver la résonance partout, puisque la matière-énergie qui compose l'univers est de nature vibratoire. Or, la résonance est une propriété essentiellement vibratoire qui définit la façon dont deux forces vibrantes s'unissent dans une même activité.On ne s’étonnera donc pas de ce qu’un grand nombre de phénomènes soient désormais scientifiquement explicables par la résonance. Ainsi, l’hypothèse du Big Bang repose-t-elle sur le captage radiothermique de l’écho d’une explosion fantastique, supposée avoir donné naissance au monde et résonnant à travers le cosmos depuis seize milions d’années !
On pourrait multiplier les exemples. Mais ce qui nous intéresse avant tout se rapporte aux comportements des hommes. C’est que nos corps aussi résonnent. Et nos esprits.
« Ecoutez par exemple deux personnes chanter, propose le psychanalyste Didier Dumas ; si elles chantent la même chose, si leurs voix sont à l’unisson, il devient impossible de discerner de quelle bouche sort le son. Les voix forment un espace commun, un même lieu vibratoire où elles se dissolvent. C’est cette dissolutioon de l’individu dans un ensemble plus vaste (que l’on retrouve dans l’érotisme) qui rend la résonance si intéressante et, éventuellemnt pour certains, si effrayante. »
Sans même parler de dissolution, simplement quand la parole d’autrui nous touche, qu’est-ce, sinon la mise en résonance d’une petite partie de lui en nous ? Le mot « sympathie » le dit bien : le flux s’établit entre deux êtres, un espace commun se crée et se met à vibrer. Tout comme la fameuse synchronicité, en nous faisant ricocher entre des événements apparemment disparates, révèle la réalité d’un lien invisible entre les êtres, d’un espace hors ou trans-temps.

Déjà, à ce niveau, toutes sortes de recherches sont possibles pour tenter de clarifier ces liens et de les utiliser à bon escient. La télépathie (come la voyance, ou la radiesthésie, ou la prémonition) s’explique certainement par quelque résonnance, mais toute thérapie aussi, ainsi que l’avance des cherheurs de l’Institut des champs-limites de la psyché, ou la thérapeute familiale Sophie Nodier, pour qui « la mise en résonance du soignant avec létat actuel du patient, ici et maintenant, permet souvent de faire l’économie du long détour par son passé suggéré pr la psychanalyse ».

La résonance serait donc, par essence, ce qui nous permet de communiquer ? Et ce, depuis l’état fœtal, quand les premières structurez psychiques se mettent en place grâce à une résonance, plus cruciale que les autres, entre la psyché de la mère et celle de l’enfant, celui-ci empruntant littéralement l’esprit de sa mère pour en tirer le sien ?
A l’inverse de cette symphonie, le diable serait cette forcz qui nous metrait en dissonance. Mais attention, les choses son vraisemblablement plus complexes. Si la résonance peiut être comprise comme synonyme de communication, voire de communion, nous résonnaons aussi à des tas de vibrations négatives. La résonance au négatif peut ,elle, mener à l’abîme. Le peuple allemand n’a-t-il pas résonné aux vocifératrions d’Hitler ?
Or le monde devient de plus en plus une seule et vaste caisse de résonance planétaire.
D’où la nécessité urgente :
- de bien nous connaître en tant qu’entités résonnantes, d’abord par l’écoute attentive de toutes les résonnances qui nous parasitent ; la connaissance de nos « antennes » ou chakras ; la pratique de l’écoute d’atrui ert d’une manière génrale toutesl es formes que prend l’apprentissage à la communication authentique.
- De nous ressroucer aurpsè de la nature, en la laissant profondément résonner en nous.
- De bien savoir reconnaître la nature des grands résonatzeurs collectifs qui nous influencent et nous gouvernent (médias, modes, mouvements de pensée, régimes politiques…) : la pression sociale.

Si l’on en croit la théorie morphogénique de Rupert Sheldrake, nous serions tous, à tout instant, en résonance avec des milliards de champs qui, tout en nous donnant forme et donc en nous permettant d’exister, nous lieraient résoluement aux formes dans lesquelles le monde s’est déjà moulé avant nous.
Autrement dit, nous serions en résonance, à travers l’espace-temps, avec le passé. Plus précisément : nous n’existerions que par résonance avec les habitudes acquises dans le passé. Hélas, les humains (et notamment les mâles) ont semé l’espace-temps d’une foule de très sales habitudes, dont la guerre. Ainsi serions-nous tous en résonance permanente avec la guerre, qui pour beaucoup semble « naturelle ». L’objectif, en ce cas, serait non pas d’alimenter la résonance, mais au contraire de la rompre. Et l’on pourait bien sûr généraliser cet impératif à toutes les formes de dépendance, d’attachement, d’aliénation."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havres-gris.1fr1.net
Kamui

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 08/09/2007
Age : 37
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La résonance   Lun 18 Fév - 21:04

Ce sujet me parle beaucoup! De part sa véracité scientifique (niark niark!) mais surtout par ce coté "bon sang mais c'est bien sur! Que n'y ai-je pensé plus tôt? " qui me touche.

Il y a des expressions dans la langue de Molière qui font écho à cette théorie comme "être à l'unisson" ou "sur la même longueur d'onde". Je suis d'accord (en accord, accordé) avec toi ou en désaccord.

Cet aspect vibratoire qui se retrouve au niveau des atomes se retrouve aussi a plus grande échelle (l'univers) donc pourquoi pas à notre échelle?
La dissolution comme résultante de la réunion dans une même vibration commune, le "nous sommes tous reliés" de Lain (encore elle, il va vraiment falloir lui consacrer un article),... Tout ça abonde dans le même sens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamui.over-blog.com/
pelote

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 02/10/2007
Age : 37
Localisation : caen

MessageSujet: Re: La résonance   Mar 19 Fév - 12:57

ça me parle beaucoup aussi même si je suis pas une scientifique.

ça m'a fait penser à notre discussion sur les médiums et le monde des morts. Si on prend la théorie d'ondes qui entrent en résonnance on peut expliquer les dons médiumniques ainsi :
Une personnalité forte ou ressentant une émotion forte laisse une empreinte dans un lieu ou un objet avec lequel elle est en résonnance, une sorte d'onde résiduelle gardant en mémoire les évènements marquants et les informations sur la personnalité en question.
Quelques temps plus tard une autre personne ayant la capacité d'entrer en résonnance avec ce genre d'onde le fait. Elle a alors accès à ces informations, elle peut ressentir des émotions ou des impressions inscrites dans l'onde résiduelle voire réussir à entendre ou à voir les informations contenues dans l'onde et à les interroger. Celà expliquerait aussi pourquoi on a souvent recours à des appareils comme les radios ou les caméras pour "communiquer" avec les morts.
Bon c'est une idée comme une autre mais elle me parle (ou me rassure comme vous voulez).

Les ondes résonnantes pourraient aussi, dans un sens, expliquer les coïncidences dont nous parlions ou le rêve de Kamui avec son amie : Leur amitié crée une résonnance entre eux, en période de détresse son amie se sert inconsciemment de cette "fréquence" particulière et unique entre eux pour lui faire parvenir son appel à l'aide. En phase de sommeil l'esprit de Kamui est plus réceptif aux ondes et capte le message qu'il retranscris en rêve pour permettre à la partie consciente de Kamui de l'interprêter.

Bon en tous cas la résonnance correspond à pas mal de mes idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucile
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 08/09/2007
Age : 35
Localisation : ici

MessageSujet: Re: La résonance   Lun 10 Mar - 21:02

Oui, c'est vraiment ça, la résonance permet de faire un lien qu'on pressentait entre beaucoup de phénomènes! Ca explique aussi pas mal de choses de l'ordre de l'intuition, de l'empathie. Les femmes seraient alors peut-être naturellement douées pour ça non?

J'ai la suite de l'article à Vire, je vous la mettrais, elle était vraiment intéressante aussi (mais comme ça fait un peu long, j'avais coupé).

Ca me fait aussi penser à des expressions comme "on n'est pas sur la même longueur d'onde". Il y a des gens comme ça, vous avez beau les trouver sympathiques, aimer les mêmes choses qu'eux, vous n'arrivez jamais à entrer dans une communication naturelle, comme si il y avait une communication nécessaire de l'ordre de l'invisible qui ne se faisait pas. Et c'est frustrant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havres-gris.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La résonance   

Revenir en haut Aller en bas
 
La résonance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Havres Gris :: textes :: La synchronicité, tiré des leçons de vie de la prophétie des andes, 11 janvier 2008-
Sauter vers: